Navigation interne

Vous êtes ici : Bienvenue » Thèmes » Energie » Hydrocarbures

Hydrocarbures

Aperçu sur le secteur des Hydrocarbures

Les travaux de prospection et de recherche des ressources minérales en général (mines et combustibles) ont démarré en 1897. Le premier puits d'exploration a été foré en 1909 à une profondeur d'environ 75 mètres. Cependant, le premier puits visant à explorer et à rechercher des substances minérales du deuxième groupe (hydrocarbures) appelée Slouguia-1, a été foré en 1932 dans le nord-ouest du pays par la SEREPT qui était initialement le Syndicat d’Etudes et Recherches Pétrolières en Tunisie (SERPT), créée le 29 décembre 1931 à Paris.

Et L'activité d'exploration s’est poursuivie jusqu'à la réalisation en 1949, de la première découverte gazière économiquement rentable par la même société la SEREPT dans la région du cap Bon et précisément au niveau de Jebel Abderrahmane. Ladite découverte a été développée et entrée en production en 1954.

Et depuis l’année de la proclamation de la république en 1957, l’Etat s’est basé sur la réglementation existante représentée par les décrets beylicaux (décret 1913, décret 1948, décret 1er janvier 1953) qui gère et traite toutes les subsistances minérales en générale dont les hydrocarbures qui font partie du 2ème groupe.

Alors que l’attention a été dirigée vers un objectif principal à savoir la mise en place des structures et des institutions pour la gestion et le suivi du secteur, depuis « l’up Stream » (la prospection, l'exploration et l’exploitation) jusqu’au « downstream » (transport, stockage, distribution et raffinage) en plus de la production, du transport et de la distribution d'électricité.

Les principales structures et institutions :

Parmi les principales structures et institutions mises en place, nous mentionnons :

  • La création de la Compagnie des Transports par Pipe-Lines au Sahara (TRAPSA), le 24 juillet 1957, et qui a pour objet d’assurer l’étude, la réalisation et l’exploitation d’un pipe-line, d’un dépôt et d’un terminal marin à la Skhira pour évacuer une partie de la production du pétrole brut du Sud-est algérien ainsi que la production du pétrole brut des gisements Tunisiens. La TRAPSA a également pour mission le stockage et le chargement des produits pétroliers ainsi que la gestion et l’exploitation du port pétrolier de la Skhira.
  • La création de la Société italo-tunisienne d'exploitation pétrolière (SITEP) en 1960 entre l'Etat tunisien et la société Agip MINERARI. Plusieurs permis dans le sud tunisien ont été octroyés à la SITEP en 1961 entre autre le permis El Borma. Les travaux réalisés ont conduit à la découverte en 1964 du champ important dit « El Borma » et sa mise en production en 1966. Sa production journalière a atteint environ 88 000 barils en 1970.
  • La création de la Société Nationale de Distribution des Pétroles (AGIP) par le groupement Agip afin de commercialiser les produits pétroliers et leurs dérivés. En 1963, l'État tunisien a acquis 50% du capital de la société, puis a acquis toutes les actions restantes en 1975. Aujourd’hui la Société Nationale de Distribution des Pétroles (AGIL) est une entreprise publique anonyme ayant pour mission la commercialisation des produits pétroliers et de leurs dérivés sous le label AGIL. 
  • Création de la Société Tunisienne des Industries de Raffinage (STIR), en 1961 suite à une convention entre l’Etat Tunisien et le groupe Italien ENI. Son objet social est le raffinage du pétrole brut en vue de satisfaire les besoins du marché national en produits pétroliers. Depuis sa tunisification en 1975, la STIR est devenue une entreprise publique ayant la charge de couvrir tous les besoins du pays en produits pétroliers. Dans ce cadre, l'activité d'importation de l'ensemble des carburants et des combustibles a été confiée à la STIR en 1999.
  • Tunisification du secteur de l'électricité et du gaz et création en 1962 de la Société Tunisienne de l'Electricité et du Gaz (STEG).
  • La création de la Compagnie Pétrolière Franco-Tunisienne (CFTP) en 1968 entre l'Etat tunisien et la Compagnie pétrolière française (CFP), à laquelle, a été octroyé un permis de de recherche dit "Sfax - Kerkennah". Les travaux de recherches qui y ont été conduits ont abouti à la réalisation de la découverte onshore dans le gouvernorat de Sfax dite "Sidi Litem" en 1971 et à sa mise en production en 1972 et la découverte dite " Sidi Behara" en 1972 dans la même région.
  • La création de l’Entreprise Tunisienne d’Activités Pétrolières (ETAP) en 1972, son entrée en activité effective en 1974 et sa conclusion en 1978, le premier contrat d’Association dans la concession d'exploitation d'Ashtart, découvert par SEREPT en 1970, développé et mise en production en 1974.

Domaine minier

Prospection, recherche et production d’Hydrocarbures

Les avis CCH

Projet de développement 

Cadre réglementaire

Raffinage, Transport, Stockage et Distribution du Pétrole